Faits saillants sur les dépotoirs clandestins
Vous est-il déjà arrivé de découvrir un amoncellement de déchets lors de vos balades en pleine nature? Les dépotoirs clandestins sont malheureusement monnaie courante sur la Côte-Nord. Près de 500 sites connus encombrent nos milieux naturels nord-côtiers.

On y retrouve de tout : des carcasses d’automobiles au sac à ordure en passant par les électroménagers, résidus de construction et même des jouets et articles de sport!

Source de danger pour la faune, pollution pour nos cours d’eau, les dépotoirs clandestins sont aussi un gouffre financier pour nos collectivités. Si les 150 sites répertoriés dans la MRC de Sept Rivières étaient nettoyés, la facture pourrait s’élever à près d’un million de dollars.

Malgré ces efforts, plus de 40 % des lieux décontaminés redeviendront des dépotoirs illégaux au cours des années suivantes.

Pourtant, quand vous apportez vos rebuts dans un écocentre ou une aire de réception des matières résiduelles de Port-Cartier et Sept-Îles, vous ne payez pas un sou. C’est toujours gratuit. Et on y valorise la quasi-totalité des matières pour le bien de la communauté.

Comment agir?


Pour tout connaître sur la gestion des matières résiduelles au quotidien, visitez le www.ecopatrouille.org.