Accueil    FAQ    Publications    Babillard    Plan du site    Nous joindre    Rechercher
Accueil    CLD    FAQ    Publications    Babillard    Plan du site    Nous joindre    Rechercher
Babillard
Mardi, 17 Janvier, 2017
Transition vers l'économie circulaire - territoire de Sept-Rivières  (Communiqués)
La Table de concertation en gestion des matières résiduelles de la MRC de Sept-Rivières lance une démarche territoriale d'économie circulaire visant à améliorer la connaissance des flux de matières et faciliter l'émergence de projets de récupération et de valorisation locale. Cette démarche amorce une transition vers une circulation de matières en boucle, requérant à terme moins d'extraction et d'élimination de ressources. En collaborant ainsi, les organisation participantes veilleront à augmenter leur efficience économique, sociale et environnementale.

Contexte du projet

Chaque année à Port-Cartier et à Sept-Îles, plus d'une tonne de matières résiduelles par habitant est envoyée au lieu d'enfouissement, bien au-delà de l'objectif gouvernemental (700kg/hab./an), et au-dessus de la moyenne québécoise. Le nouveau Plan de gestion des matières résiduelles révisé de la MRC de Sept-Rivières pour les années 2016 à 2020 vise, entre autres, à réduire cet enfouissement. Certaines problématiques sont connues telles que le bois, les boues, les matières organiques ou certains résidus du secteur de la construction. À cet effet, plusieurs mesures concernent les entreprises et des institutions, dont la mise en place de la Table de concertation et la participation au projet d'économie circulaire.

Partenaires

La Table de concertation est composée de grands générateurs de matières résiduelles et de parties prenantes clés telles que les organisations municipales et certains experts environnementaux, techniques et économiques de la région (voir tableau ci-dessous). Leur participation au projet de transition vers l'économie circulaire est essentielle. Ces organisations ont compris qu'il s'agit de repenser notre rapport aux ressources et la manière dont nous gérons nos matières. Par opposition au modèle économique linéaire, le modèle circulaire remet en circulation les ressources. À terme, la « matière résiduelle » n'existe plus : tout est ressource qui peut être mis en valeur!

Partenaires municipaux
MRC de Sept-Rivières, Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-utenam, Ville de Port-Cartier, Ville de Sept-Îles

Partenaires « matières résiduelles »

Aluminerie Alouette, ArcelorMittal Exploitation minière Canada, CISSS de la Côte-Nord, Compagnie minière IOC, Pénitencier de Port-Cartier, Port de Sept-Îles, Produits forestiers ARBEC, Ressource de réinsertion Le Phare

Partenaires environnement
Conseil régional de l’environnement de la Côte-Nord, Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles

Partenaires économiques
Chambre de commerce de Sept-Îles, Corporation de développement économique de Port-Cartier, Développement économique Sept-Îles, Société d’aide au développement de la collectivité de la Côte-Nord

Partenaires techniques
Institut nordique de recherche en environnement et santé au travail, Institut technologique en maintenance industrielle

Le projet s'inscrit dans une volonté provinciale d'inciter des mouvements de transition vers l'économie circulaire. RECYC-QUÉBEC a prévu un budget d'environ 1M$ pour financer des démarches territoriales visant à favoriser la mise en oeuvre de synergies entre entreprises et institutions pour la gestion des matières résiduelles, dans un esprit d'économie circulaire. Sept projets seulement dans toute la province ont été sélectionnés, dont celui de Sept-Rivières. Un financement de 126 925 $ été octroyé par RECYC-QUÉBEC pour la coordination de la démarche et l'accompagnement des organisations participantes. La société d'État croit au projet, favorisant ainsi l'émergence et la transition vers une économie circulaire au Québec.

« RECYC-QUÉBEC est fière d'appuyer le projet de la MRC de Sept-Rivières et salue leur brillante initiative de créer une table de concertation en économie circulaire. C'est important pour nous de soutenir ce genre de démarche qui rassemble les acteurs de la région autour d'un seul et même objectif : donner de la valeur à nos matières pour créer de la richesse au Québec », explique Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC.

Le territoire de Sept-Rivières présente des défis économiques, techniques, logistiques et environnementaux qui donnent l'opportunité aux différents acteurs d'être novateurs, visionnaires et même des leaders en valorisation des matières résiduelles. Citons l'étude de faisabilité d'un projet de valorisation locale des dormants de chemin de fer, le recyclage de boues et de résidus forestiers pour réhabiliter des sites miniers, etc. Ces projets pourraient diminuer les frais de gestion des matières, créer de l'emploi, contribuer à une certaine diversification économique et augmenter la performance environnementale. La démarche « transition vers l'économie circulaire » a l'ambition de faciliter l'émergence de ce type de projets et de constituer une communauté innovante et responsable.

Prochaines étapes

Le succès et la pérennité d'une telle démarche reposent sur une équipe de projet dynamique ainsi que sur l'appui et l'implication du milieu. À terme, la MRC souhaite que le projet de transition rassemble une variété d'acteurs du territoire : moyenne industrie, PME, fournisseurs de services environnementaux, entrepreneurs, ainsi que les collectivités. Plus la diversité sera grande, plus il y aura des opportunités de gains et d'échanges de matières. Des démarches similaires ont été initiées ailleurs au Québec, notamment dans les régions de Lanaudière, de Brome-Missisquoi et du Kamouraska.

L'aspect humain de la démarche sera essentiel. La réalisation de certains projets dépendra souvent de la qualité des relations qu'on aura réussi à bâtir entre les organisations participantes, des idées qui auront émergées en se parlant, lors de rencontres où on aura eu du plaisir à se voir, à l'utilité de partager ses problématiques avec son voisin. Des formations, des visites de terrain et diverses activités de réseautage viseront à maintenir l'engouement et garantir un apprentissage collectif. Les ressources humaines de la MRC et des partenaires seront mobilisées pour ce travail de coordination et d'animation.



- 30 -



Source:
Vincent Carbonnelle, chargé de projet & coordonnateur de la Table de concertation en gestion des matières résiduelles
MRC de Sept-Rivières
418 962-1900, poste 3227 | vincent.carbonnelle@mrc.septrivieres.qc.ca
www.mrc.septrivieres.qc.ca

Anne Roy, directrice Communications
RECYC-QUÉBEC
514 352-5002, poste 2433
Accueil    FAQ    Publications    Babillard    Plan du site    Nous joindre    Rechercher